Home » En confiance » Un partenariat créatif

La confiance est Espérance ferme, assurance d'une personne qui se fie à quelqu'un ou à quelque chose. Le verbe confier (du latin confidere : cum, « avec » et fidere « fier ») signifie, en effet, qu’on remet quelque chose de précieux à quelqu’un, en se fiant à lui et en s’abandonnant ainsi à sa bienveillance et à sa bonne foi.

La Science Unifiée de Nassim Haramein nous invite à vivre un partenariat créatif avec l'Univers en apprenant comment interagrir favorablement avec Lui/Elle. Non seulement l'Univers est vivant mais chacun-e en est une forme, une expression spécifique et unique. Sans LUI nous ne serions pas! Tout est relié et relayé à travers LUI! Nous aurions donc tout intérêt à faire les bons choix et à parier en confiance et en conscience sur SA bienveillance et SA bonne foi, son AIDE quotidienne en somme.

Est-ce seulement possible? Plausible? À notre portée ou seulement à celle de personnes d'exception? Le sujet est vaste et délicat.

Postuler un Univers VIVANT et Bienveillant est chose concevable: en faire l'expérience en est une autre! Un ajustement est nécessaire notamment de nos convictions intimes, de nos connaissances et de nos manières de vivre. Une évolution est indispensable. Une Éthernité est à envisager. En voici les principaux contours:

  1. Le principe holographique énonce que chaque point dont est fait le Tout contient l’information du Tout.

    Le principe fractal énonce  que l’on retrouve les mêmes expressions des systèmes organisés à toutes les échelles, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.

  2. Tout est intriqué instantannément par les singularité, les trous noirs et les trous de vers.
  3. Tout est V.I.E sous forme de Vibration, d'Information et d'Énergie à l'intérieur du CHAMP appelé aussi le vide quantique. Il est un océan de vibrations avec parmiles plus petites les oscillations de Planck àgalement présentes dnas les atomes, les protons, les galaxies, etc.
  4. Tout est en mouvement toroïdal, en contraction - cela donne la gravité - en expansion - cela donne les forces électromagnétiques.
  5. Tout est mémorisé dans la mémoire de l'espace-temps appelée aussi mémoire Akashique, notre mémoire collective humaine en fait partie.
  6. Nous apparaissons et disparaissons en permanence dans ce champ qui nous constitue entièrement; il y a échange de vibrations, d'informations et d'énergies; cet échange permanent est ce qui crée la Conscience par feedback.
  7. Cela fait de chacun-e un-e émetteur-récepteur: nous le sommesà travers notre cerveau, nos cellules, le liquide cephalorachidien, l'eau de notre corps, le champ magnétique de notre coeur, notre glande pinéale, etc. Tout doit s'ajuster en permanence.

8. Le champ est composé d’une INFINITE d’échelles (de taille) ; ces échelles sont en résonance fractales et harmoniques. C’est à dire que l’échelle de Planck, puis des protons, puis de nos cellules, du corps, planètes, galaxies, etc. doivent être en résonance harmoniques; l’état d’harmonie ou de disharmonie (résonance harmonique ou non) entre deux types de corps de ce champ (deux échelles ou deux corps de la même échelle) peut être bénéfique ou négatif. L’harmonie/ l’équilibre d’un corps humain (avec ses milliards de cellules et ses milliards d’atomes) est à la fois naturel et fragile, le déséquilibre pouvant provoquer un dysfonctionnement d’un certain type de corps comme les cellules. La communication entre cellules par exemple est extrêmement importante pour entretenir cet équilibre. Ca peut être une anomalie de conscience (croyance fausse) qui déséquilibre l’équilibre chimique-cellulaire de notre biologie. (Olivier RSF).

Nous devrons dans cette lutte pour la dignité apprendre à canaliser une région de notre cerveau, notre striatum, " ce nain ivre de pouvoir, de sexe, de nourriture, de paresse et d'égo" ne semble pas en mesure d'être muselé par notre cortex, notamment la partie qui gère, modère et planifie nos tentations. Se priver provoque souvent d'ailleurs un effet rebond comme l'atteste les régimes minceurs. Il faudrait oser une autre stratégie à travers la méditation en pleine conscience par exemple qui permet d'être présent à ce que nous faisons, ce qui stimule la production de dopamine, un plaisir obtenu différemment, un autre moyen de solliciter notre striatum. On peut aussi y lier le plaisir lié à une valorisation sociale...

L’effet placebo est l’effet positif de nos croyances. Le nocebo est l’effet de nos croyances négatives. Nos croyances positives et négatives affectent non seulement notre santé, mais aussi les autres aspects de notre vie, y compris nos liens avec l'Univers.

9. Le Coeur est la confiance globale, l'abandon lucide et serein, la tendresse complète, l'union entre les choses dispersées. Il n'est pas au-dessus, il est à l'intérieur. Il nous libère de toutes les soumissions aux forces extérieures, de toutes les dispersions qui ne sont que dans la peur. Il est le seul à savoir où vont nos vies, car il en est le moteur, la semence, il est la source de toutes nos possibilités, l'unificateur. Mais le coeur est tout cela uniquement parce qu'il est en cheville avec la Conscience qui elle-même est en lien avec la mémoire de l'espace-temps qui lui-même est sous la gouvernance de la divine Matrice .

Les ondes gamma aident aussi à nous ancrer dans un état émotionnel positif, car nous devenons conscients de l’énergie infinie de l’inconscient. Nous découvrons alors que l’essence même de tout ce que nous recherchons dans la vie — l’énergie de l’amour, du succès, du pouvoir, de la confiance et de l’abondance — se trouve déjà là, en notre for intérieur, sans besoin d’aller prendre cette énergie autour de nous. Ainsi, nous devenons capables de vivre dans la joie, la sérénité, le bonheur et la confiance, même dans les moments difficiles.

La résistance à l'accueil de l'information dépend de nombreux facteurs: l'ignorance, le refus d'envisager l'existence d'une Intelligence vibratoire supérieure, le refus de s'y ouvrir ou encore nos modes de vie et nos traumatismes existentiels. Si nous tournons nos sens principalement - ou exclusivement - vers le monde extérieur, nous sommes sourds et aveugles en quelque sorte à ce qui vient du dedans, nous sommes remplis de nos attentes, besoins, affects, obsessions dans l'incapacité de recevoir autre chose, voir même de l'envisager!

Nous sommes pleins de ce après quoi nous courrons, la liberté d'agir comme bonnous semble, la maîtrise, la volonté de tout contrôler ou la sainteté, le désir d'être exceptionnel. Nos aspirations quotiidiennes toutefois remplissent tout l'espace intérieur, elles focalisent les échanges d'information ne laissant place à rien d'autre..., à peu d'interactions autour de nous, de notre ligne de vie.

 

" On peut voir l’univers en tant qu’orchestre symphonique, où chaque proton est semblable au support magnétique d’un disque dur holographique enregistrant chaque instant de son existence dans des bits de Planck. Tous les « disques durs » de protons sont alors interconnectés par des trous de ver qui agissent comme des câbles-réseau à transmission instantanée, aboutissant à ce que tous les protons de l’univers soient synchronisés dans un réseau connecté supraconducteur qui se met à jour instantanément à chaque changement. On pourrait imaginer la structure de l’espace-temps autour de chaque proton comme un superbe treillis de sphères, interconnectées par des canaux de transmission allant dans toutes les directions (Source RSF)."

"Tout est connecté, l'information est disponible: ce dieu est la combinaison de tout ce qui est ensemble; chaque point est une expression du créateur; la création est la connexion avec chaque point, l'omniscience et l'omnipotence, chaque atome est en lien; la force de la création devient plus claire; la mort ne détruit pas l'information: il y a changement d'état. Elle reste présente dans l'espace. En fait, tous les systèmes, y compris notre corps, sont connectés à ce champ d'information et la conscience en est le passage; elle est une expression de ce champ électromagnétique à la base de la réalité. En tournant nos sens vers cette information, nous avons une influence y compris à distance en vertu du principe d'intrication. Ce n'est pas de la magie, mais la manière dont l'univers fonctionne. En général, on n'utilise pas ces capacités mais on peut apprendre à le faire." Nassim Haramein.

Cela se fait d'après lui en autorisant ce que nous voudrions être, vivre, voir advenir dans notre vie en projetant ces attentes, ces aspirations dans notre futur proche afin qu'elles puissent advenir.

Nous retrouvons ici:

La confiance est Espérance ferme, assurance d'une personne qui se fie à quelqu'un ou à quelque chose. Le verbe confier (du latin confidere : cum, « avec » et fidere « fier ») signifie, en effet, qu’on remet quelque chose de précieux à quelqu’un, en se fiant à lui et en s’abandonnant ainsi à sa bienveillance et à sa bonne foi. Il s'agit d'apprendre à remettre à l'Intelligence vibratoire suprême - la Divine Matrice - nos attentes, désirs, souhaits, besoins impérieux en les plaçant dans notre futur proche avec le ferme espoir reconnaissant de les voir se concrétiser. Rien ne se fera sans que nous l'ayons visualisé, demandé, espéré dans une joie anticipée, une complicité filiale, une reconnaissance émue. La confiance est l'état vibratoire indispensable, nécessaire et suffisant. Le déclencheur potentiel car il contient l'humilité adéquate: je sais QUI me vient en aide! Par quel canal cela se fait et se peut. Une aide cadeau dont je ne saurais me vanter ou me prévaloir!

 

Je pressens ici qu'il faut se laisser tomber en dieu, s'en remettre entièrement à la loi d'attraction dans une espèce de foi enfantine, une demande confiante et sereine sans rien vouloir contrôler; je pressens qu'il faut laisser venir en se confiant à l'âme dont l'existence a été démontrée par l'étude consacrée à Nicolas Fraisse capable d'effectuer à volonté des sorties de corps.

Est-elle une parcelle du divin? L'atome germe, le véhicule spacial dont parle la Merkabah? Notre âme en tous les cas serait ce qui véhicule nos demandes, le contenant et le contenu vibratoire qui va être diffusé dans la mémoire de l'espace-temps, le champ Akashique, condition indispensable à toute réduction d'état, à tout accomplissement.

Nous avons tout intérêt à placer ainsi notre confiance et notre ferme espérance en notre âme seule capable de nous offrir un partenariat créatif centré autour du regard du coeur, ancré dans les aptitudes de notre cerveau moral et religieux. Et bien entendu aussi dans une meilleure orientation de l'ego.

Comme le signale fort justement Philippe Guillemant, " il faut passer par le canal de l'être intérieur ou âme, ce qui nécessite tout d'abord une prise de conscience que nous sommes des machines organiques et que nous sommes à ce titre perpétuellement conditionnés par nos pensées, nos émotions et nos sensations. Notre ego essaie de gérer seul toute cette mécanique, et en le laissant faire continuellement nous faisons une erreur, car ainsi l'ego ne fait que se renforcer et empêcher l'esprit de parvenir à la conscience.

Cela ne veut pas dire que l'ego est nuisible, mais simplement qu'il faut le considérer comme un pilote automatique pouvant être très utile. Il faut le voir comme un programme, le mieux étant d'en prendre conscience. Pour cela, il faut élever son niveau de conscience et c'est le principal objectif de la méditation."

Comme aime à le dire Eckart Tolle, " la structure même du soi égotique comporte un besoin d’opposition, de résistance et d’exclusion destiné à maintenir le sentiment de séparation dont le soi égotique dépend pour sa survie. C’est donc « moi » contre « l’autre », « nous » contre « eux ». L’ego a besoin d’un conflit avec quelque chose ou quelqu’un. Cela explique pourquoi on recherche la paix, la joie et l’amour, sans pouvoir les tolérer très longtemps. On prétend vouloir le bonheur, mais on est accroché au malheur. En définitive, votre malheur ne vient pas de votre condition de vie, mais du conditionnement de votre esprit. Le mental humain, dans son désir de connaître, de comprendre et de contrôler, prend ses opinions et points de vue pour la vérité. Il dit : c’est ainsi que cela fonctionne. Vous devez dépasser la pensée pour vous apercevoir que, peu importe comment vous interprétez « votre vie », celle d’un autre ou son comportement, et peu importe le jugement que vous portez sur une condition, ce n’est qu’un point de vue parmi maintes possibilités. Ce n’est qu’un amas de pensées. Mais la réalité est un ensemble unifié dans lequel tout est entrelacé, où rien n’existe en soi ni isolément. La pensée fait éclater la réalité ; elle la découpe en fragments conceptuels. Le mental, cet instrument utile et puissant, devient fort contraignant s’il s’empare totalement de votre vie, si vous ne voyez pas qu’il constitue un aspect négligeable de la conscience que vous êtes. MAIS, je ne suis ni mes pensées, ni mes émotions, ni mes perceptions sensorielles, ni mes expériences. Je ne suis pas le contenu de ma vie. Je suis la vie. Je suis l’espace dans lequel tout se produit. Je suis la conscience. Je suis le Présent. Je Suis. Lorsque vous savez qui vous êtes vraiment, un sentiment de paix durable et vivant s’installe. On pourrait l’appeler la joie, car c’est bien la nature de celle-ci : une paix vivante et vibrante. C’est la joie de reconnaître en soi l’essence de la vie, celle qui précède la forme. C’est la joie d’Être - d’être qui on est vraiment."

Je ne suis pas le contenu de ma vie. Je suis la vie. Je suis l’espace dans lequel tout se produit. Je suis la conscience. Je suis le Présent. Je Suis. En partenariat créatif avec mon âme.