Home » Retout à l'essentiel

La spiritualité est le sentiment de l’existence divine en nous ; nous pouvons en ressentir un bonheur ou une émotion physique. Nous sentir reliés et relayés , en partenariat créatif avec l’Univers, avec une divine Matrice, un Esprit intelligent et conscient. Ressentir l’humilité, l’admiration, la joie, la confiance, la reconnaissance, l’union, la complicité, la gratitude et de la fierté aussi pourquoi pas ! Ce sont des sensations essentielles qui nous aident à nous connecter avec ce qui nous dépasse ou nous encourage à dépasser ce qui nous entrave, nous restreint, nous limite, nous avilit à travers le choix du pardon ou la compartimentation de nos peurs par exemple. C’est ainsi que nous pouvons aborder l'ambivalence de l'inconnu effrayant et du connu sécurisant. Ou concilier bonheurs et malheurs en contenant nos automatismes socio-culturels ou encore ce qui nous a blessé, traumatisé, affecté, déchiré.

Il va falloir néanmoins quitter le besoin compulsif de sécurités, la fascination humaine pour la violence y compris celle du désir mimétique, du bouc émissaire ou celle pratiquée sur les réseaux sociaux. Il va falloir oser la bienveillance, la bienfaisance et la bien traitance ; puiser dans la méditation la force, le plaisir ou le courage d’avancer, de contribuer chacun-e à sa façon au grand changement qui devient une nécessité si l’Humanité espère survivre sur sa planète.

Un grand changement attendu, espéré à concrétiser néanmoins par nos pratiques individuelles. Ce thème est abordé dans le document ci-dessous en 115 pages.

Retour A Lessentiel
PDF – 7,7 MB 6 téléchargements

Il faut savoir que nos lois actuelles de la thermodynamique ne s'appliquent qu'à des systèmes fermés et isolés. Si l'Univers n'est pas un système isolé, il peut donc échanger des informations, et la notion d'entropie telle que nous la comprenons subit une révolution. L'idée d'un ordre qui ne serait apparemment localisé que dans de petites régions de l'espace au prix d'une désorganisation du reste de l'univers, aboutissant à un état final d'énergie uniformément répartie et d'équilibre thermique total ne tient plus, et la syntropie (néguentropie ou ordre) devient la généralité. La néguentropie ne nie pas le chaos, encore moins sa puissance de désorganisation: elle s'y oppose par une autre organisation plus appropriée. Cette ajustement permanent est à faire individuellement et collectivement en nous appuyant sur l'atome-germe, la singularité du coeur par laquelle nous est donnée la lumière divine qui vibre à une haute fréquence, et à travers elle la sérénité, la clairaudience, la clairvoyance, des moments d'intuition, d'inspiration, des coïncidences heureuses et des synchronicités. Nous sommes UN et Tout par cette puissance-là!
La résonance harmonique nécessite d'élever le niveau vibratoire individuel et collectif: Si l’on se branche sur la fréquence de l’amour à sa plus haute intensité, on peut changer l’état vibratoire principal de notre corps physique et le faire vibrer à la même fréquence que celle de l’Amour Divin.

Sur le plan spirituel aussi une pacification est nécessaire car nombre de nos représentations du divin sont douteuses. Si Dieu est le Tout il doit l'être en tout et partout. Si par dieu on entend quelque chose qui est omniprésent, omniscient, partout et en tout, qui sait tout, organise tout, alors on peut l'associer directement au vide quantique, aux oscillations de Planck, mais aussi et surtout à la Conscience.

La Conscience est l’intelligence de l’Univers et tout être conscient alimente et s’alimente de cette Conscience dans une boucle rétroactive (feedback). Les dynamiques de retour d’information sont inhérentes à la conscience, comme la conscience est inhérente aux dynamiques de retour d’information. Mais la raison de l’émergence de la Conscience en cet Univers est métaphysique: c’est une volonté “vibratoire”, ou énergétique dont seule une plus grande Conscience est maître. Et nous postulons qu'Elle nous veut du bien, ne saurait être néfaste ou maléfique, qu'Elle est aimante, bienveillante, bienfaisante, accueillante et compatissante.

Nous sommes branchés sur le courant universel divin et c'est ce principe qui est l'Amour que nous ressentons en nous et irradions autour de nous : une puissance universelle qui fait fondre toutes les barrières. Il faut donc nous déconditionner ! Orienter différemment nos pensées, nos émotions, nos désirs, nos visualisations. Cet ajustement émotionnel est indispensable, au coeur de toute prétention spirituelle.

L'Univers est-il pour autant cette machine qui répond automatiquement à nos désirs ou nos peurs intenses? Le doute est permis ! Si c'était le cas, si l'Univers voulait automatiquement notre bien, nous le saurions de toute évidence!

En réalité, le présent peut être le résultat de deux mécanismes distincts : il peut émerger de notre passé en l’adaptation faite par l’égo de ce qui émerge en notre corps-esprit. Mais il peut aussi naître du futur comme mécanisme quantique de réduction d'états déclenché par une Conscience étendue, notre Conscience cosmique. Cette aide divine toutefois n’est pas entièrement de notre ressort : nous pouvons la présupposer, lui confier nos désirs, nos besoins de création, et d’accomplissement, nos attentes et nos pensées mais la réponse matérialisée viendra - contrairement à certaines affirmations New Age - uniquement si notre environnement le permet, donc forcément sans que ne soit violé le libre arbitre des uns et des autres.

Être dans cette plénitude: voilà le signe concret du retour à l'essentiel. Il se pourrait que dans cet état vibratoire particulier, tout nous ait été donné depuis toujours. De nouveaux savoirs, de nouvelles technologies nous seront nécessaires pour évoluer dans la bonne direction, sauver notre planète, voyager dans l'espace, créer de nouvelles ressources, nous soigner par la médecine quantique, etc.

Tout est à faire. Tout se précipite mais il se pourrait aussi que nous recevions une aide venue d'ailleurs.