Home » À revoir » Changer

Faut-il lâcher le lâcher prise?

Changer, se déprendre de mauvaises habitudes est loin d'être chose facile.
La sagesse populaire le dit en ces termes précis: chassez le naturel et il revient au galop!
Alors, peut-on réellement et profondément changer d'orientation?

 

Si l'intention du philosophe est louable, elle me semble encore très ancrée dans des stratégies de bien-être zen destinées principalement à nous permettre de ne pas nous figer dans ce que nous ressentons pour mieux goûter à cette vie intérieure si riche et foisonnante. Toutefois, ce n’était pas vraiment le propos de maître Eckhart dont la mystique chrétienne prônait plutôt d’abandonner les images et représentations qui envahissent l’esprit :
ainsi, l’homme découvre une profondeur infinie qui fait de lui un être « inappropriable », irréductible à toute définition.
C’est peut-être cela l’humanité de l’homme… Saisir combien "quelque chose" nous échappe, et ce "quelque chose" est peut-être la part la plus essentielle de nous-mêmes, une part divine s’entend, que nulle autre espèce sur notre Terre ne peut appréhender consciemment.

Cette profondeur irréductible est-elle seulement pensable?

Elle sera forcément liée à la conscience qui n’est pas simplement le produit de notre corps et de notre cerveau. Il s’agit de se laisser tomber dans ce mystère : pas facile en vérité ! Car il nous fascine et nous répulse. Il nous conforte, nous rassure et conteste nos besoins délirants de sécurités en tous genres notamment. L’enjeu ne sera pas ici de se déprendre de tout attachement excessif à soi, aux autres ou à la matérialité, à la vie mais de laisser ce numineux, cette part irréductible et mystérieuse, nous bonifier, et surtout de lui faire confiance. Car il y a plus que la vie dans la vie ! Un quelque chose qui nous échappe et qui pourtant est bien là. Il fait de chacun de nous un miracle. Nous pouvons le rejoindre dans un abandon conscient et confiant par notre Conscience cosmique capable d’interagir avec – comme l’appelait Max Planck - un Esprit intelligent et conscient qui est la matrice de tout.

Ce champ est bien réel, quel que soit le nom que nous lui donnons et quelles que soient les lois de la physique auxquelles il se conforme ou non. Il est ici en cet instant même ; il existe sous la forme de vous et de moi. Il est aussi notre univers intérieur et extérieur, le pont quantique entre tout ce qui est possible, envisageable, ou souhaitable dans notre esprit et ce qui se matérialise dans notre réalité et dans le monde. Cette interaction est un presque rien pourtant si nécessaire auquel nous aurons tout intérêt à consentir.

Un presque rien, un petit quelque chose, capable d'interagir avec un Esprit intelligent et conscient à l'oeuvre dans l'Univers, qui commencerait par accueillir l'état d'esprit du jour, sans nécessairement se condamner ou vouloir être à tout prix quelqu'un d'autre. L'approche de la méditation en pleine conscience nous y convie avec méthode et pertinence. 

Il y a toutefois un apprentissage à faire. En voici quelques aspects:

  • Vouloir lâcher-prise est paradoxal: on voudrait quitter le contrôle mais on mobilise la volonté qui reste un outil de contrôle!
  • Faudrait-il alors apprendre à faire le vide en soi?

    Abraham Maslow disait : « en se protégeant contre l’enfer qui est en soi, on se coupe du paradis qui s’y trouve aussi ». Et Jon Kabat-Zinn ajoute : « l’acceptation du moment présent n’a rien à voir avec la résignation devant le fait accompli. Elle est pure observation : les évènements sont ce qu’ils sont. » Nous devons accepter tout l’éventail d’émotions que nous pouvons ressentir. Les accepter en les observant, avec une certaine distance parfois même amusée.

Ce qu'il faut lâcher, c'est l'illusion d'être jeté dans un univers-machine totalement froid et indifférent à notre sort, qui est juste bon à combiner les possibles en fonction de lois connues, encore à découvrir, du hasard ou de coïncidences heureuses. C'est la vision du monde que nous proposent les déterministes de tous bords. Une vision contestée notamment par des physiciens contemporains comme Phillippe Guillemant ou Nassim Haramein qui sont plus proches de Max Planck qui disait: 

"Ayant consacré toute ma vie à la science la plus rationnelle qui soit, l'étude de la matière, je peux vous dire au moins ceci à la suite de mes recherches sur l’atome : la matière comme telle n'existe pas ! Toute matière n'existe qu'en vertu d'une force qui fait vibrer les particules et maintient ce minuscule système solaire qu'est l'atome. Nous pouvons supposer sous cette force l'existence d'un Esprit intelligent et conscient. Cet Esprit est la matrice de toute matière."

Cette Matrice est l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin : tout en découle et tout y retourne; nous en faisons partie que nous le voulions ou non! C'est en elle et par elle que toute vie se décline.

S'il y a bien un Esprit intelligent, conscient et bienveillant, alors nous ne sommes plus tout-à-fait seuls au monde! Nous pouvons lâcher cette illusion. Apprendre à concilier et réconcilier la Loi et l'Amour, le divin et l'humain, le matériel et le spirituel...Susciter et re-susciter tout ce qui est bien, beau, bon, généreux, noble, charitable, sympathique, utile, agréable, indispensable, incontournable ou nécessaire, les concrétiser en pensées, en paroles et en actions, ceci quand bien même nous sommes imparfaits et inconstants.
Dans l'approche de l'Univers connecté de Nassim Haramein, tout est en interactions, en échanges, en rétroactions (feedback): l'information est disponible en tout point et en tout temps, à travers les protons par exemple, à travers aussi l'espace-temps rebaptisé l'espace-mémoire. Nous participons à cet Esprit intelligent, conscient et bienveillant à travers notre conscience étendue aux dimensions cosmiques.

 

Nous pouvons Lui demander la force, le courage ou l'inspiration pour aller vers ce que nous aimons.

Nous désencombrer de nos prédictions pessimistes ou négatives...Être positifs et pourquoi pas plein de gratitude, plein d'admiration...de joie anticipée

dans la mise en oeuvre de tout ce qui engendre, éveille, réveille ou suscite, de tout ce qui est bon, bien, beau, bienveillant, agréable, positif, constructif, ou simplement nécessaire à la vie bonne.

 Être libres, attentifs à ce que l'Univers nous donne (ces intuitions, inspirations, prémonitions, coïncidences, heureux hasards ou synchronicités). Se sentir en harmonie, relié à la Source qui est assurément Bienveillante.
Nous pouvons apprendre  à laisser venir l'Aide divine, à la recevoir humblement avec gratitude et reconnaissance, éprouver la joie de co-créer avec Elle notre réalité et notre société.

 

Aller non pas vers la rareté mais l'abondance

Il se pourrait même qu'en cette co-création responsable nous devenions capables de Dieu, de construire l'abondance, un concept qui considère qu’il y en a bien plus que très largement assez pour bien plus que tout le monde, que donc il n’y a rien à mériter puisque tout est là en abondance (la source qui coule se contente de couler sans se soucier du fait qu’on la mérite ou non) et qu’il n’y a donc absolument aucun risque pour que nous manquions de quoi que ce soit. Dans cette approche, tout le système économique capitaliste devient simplement nul et non avenu. Ce n’est même pas qu’il s’écroule, il devient tout simplement obsolète et ne va naturellement plus être utilisé sans que ce soit un drame pour personne puisque la pauvreté n’existe tout simplement pas dans la dynamique de l'Univers. De fait, quand nous saurons extraire l'information et l'énergie du vide, il y aura bien assez de tout pour tous! C'est en train de se réaliser, de se concrétiser. Cette technologie va profondément changer nos approches de la vie et du Vivant. En attendant ce jour béni, notre condition ne changera très probablement pas magiquement du seul fait d'y penser, de le désirer ou de le vouloir. Nous restons partiellement sous l'emprise de  nos conditionnements mondains: seuls l'exercice et la pratique d'une méditation adaptée peut nous faire goûter à cette sérénité lucide qui est le chemin, la vérité et la vie. Alors de nouveaux souvenirs heureux peuvent venir supplanter les anciens, nous permettre de modifier notre grille habituelle de la vie et ainsi de bénéficier d'une Résonance plus harmonieuse avec la Source...

C'est une évolution indispensable.